À la découverte de… Les Cachotières

Tous les mercredis, je vous présenterai une marque, un projet ou un lieu qui met en valeur la mode et/ou le textile de manière socialement responsable, écologique et durable. Je profite de la (toute petite) visibilité offerte par mon site pour communiquer sur des projets auxquels je crois beaucoup et pour lesquels j’ai un attachement tout particulier. Longue vie à la mode responsable !

Et hop, encore un projet tout beau tout neuf, démarré par Agathe lors du Startup Weekend Lille en novembre dernier. Décidément, ça bouge dans la Mode 2.0 !

2015 02 25 - En passant par la Loren - Les Cachotières 1

Si je vous dis « consommation responsable » en mode, vous pensez à la provenance du vêtement, à ses probables conditions de fabrication, aux matières utilisées, à l’entreprise qui les vend, etc.
Mais il y a une autre façon de consommer plus responsable, et c’est d’ailleurs la plus logique finalement : acheter moins de fringues. C’est mathématique : si nous consommons moins, nous jetterons moins (version pas responsable du tout) ou il y aura moins à recycler/réutiliser/donner aux associations/stocker dans nos placards (version un peu plus responsable).

Pas facile, hein, pour les Princesses des Temps Modernes que nous sommes… Eh oui, que celle qui n’a jamais eu envie d’acheter une nouvelle robe à chaque fois qu’elle va à un mariage/une soirée/pour fêter le Printemps me jette le premier escarpin 😉
C’est là que Les Cachotières, telles le Prince Charmant, arrivent à la rescousse sur leur beau cheval blanc. (Oui, je me sens romantique et poétique aujourd’hui. Allez savoir pourquoi.)

2015 02 25 - En passant par la Loren - Les Cachotières 2

L’idée est simple : plutôt que d’acheter des robes, partageons et louons les robes que nous avons déjà avec d’autres filles qui ont les mêmes goûts et font la même taille que nous. L’économie collaborative appliquée au dressing. Genius !

J’ai quelques robes qui sont très chouettes et dont je ne veux pas me séparer car 1. elles sont vraiment trop jolies et 2. je ne les ai quasiment jamais portées. Je les enverrais bien « en grandes vacances » (c’est le formulaire qui le dit) pour qu’elles puissent profiter à d’autres filles. Et en plus, au passage, ça me fera un peu d’argent de poche.
Mais attention, pas pour racheter une nouvelle robe, plutôt pour la louer 😉

Si vous avez envie de les relire, tous les articles sur la mode responsable sont regroupés dans la catégorie Ma mode responsable.

Hop, je laisse un p'tit mot !