À la découverte de… Carpet of life

Tous les mercredis, je vous présenterai une marque, un projet ou un lieu qui met en valeur la mode et/ou le textile de manière socialement responsable, écologique et durable. Je profite de la (toute petite) visibilité offerte par mon site pour communiquer sur des projets auxquels je crois beaucoup et pour lesquels j’ai un attachement tout particulier. Longue vie à la mode responsable !

Le week-end dernier, à Madrid, j’ai eu la chance de rencontrer Marion et Hendrikje lors d’un « hold-up » (session de créativité) pour le projet Carpet of Life.

Leur concept ? Des tapis « Boucherouite » qui redonnent une seconde vie à vos tissus recyclés (vêtements, linge de maison…) en partenariat avec une fondation qui soutient des femmes dans le désert marocain.

En passant par la Loren - Carpet of Life 2
Source : Carpet of Life

Alors que nous croulons sous les fringues (merci la Fast Fashion !), il est difficile de trouver des textiles dans ces régions alors que les femmes ont de l’or au bout des doigts !
Ce projet permet à la fois – côté Maroc – de conserver une tradition millénaire, d’assurer un revenu à ces femmes et – côté Europe – d’éviter le gaspillage.

Et en plus, c’est très joli :

En passant par la Loren - Carpet of Life
© Photographie Pam Kat & “styling” Sander van Eyck

Rien ne se perd, tout se récupère 😉
On peut faire des choses tellement jolies et originales avec de simples bouts de tissu. J’adore !!

Rendez-vous mercredi prochain pour une nouvelle découverte !

PS : Si cette technique vous intéresse, j’ai trouvé un très chouette tuto sur zess.fr (que je viens de découvrir et que je vous recommande au passage). Je ne trouverai jamais suffisamment de temps – et je n’ai pas non plus la place chez moi – pour me faire un grand tapis, mais je suis déjà en train de réfléchir à un moyen de « détourner » la technique !

Encore PS : Si vous connaissez d’autres projets autour de la mode responsable/écolo/solidaire, n’oubliez pas de m’en parler via la page contact ou ma page Facebook.

Hop, je laisse un p'tit mot !